La capitale américaine

Washington DC est la capitale des Etats-Unis d’Amérique. Elle est située à cheval sur deux états de la côte Est du pays : la Virginie et le Maryland. Elle se trouve sur les bords du fleuve Potomac.  Le « DC » signifie « district of Columbia ». Elle a été crée après le « residence act » de 1790. Le nom Washington a été donné en hommage au premier président du pays George Washington.

Washington, alors Président, fait appel à un architecte Français, Pierre Charles l’Enfant pour donner une structure à la ville. Ce dernier s’inspirera de la capitale de la France pour le tracé.

La ville est connue pour son côté très cosmopolite : en effet, beaucoup de hauts fonctionnaires, diplomates de tous pays, consuls… s’installent aux abords huppés de la ville et bénéficient ainsi de la renommée de la capitale des Etats-Unis.

La ville compte une grand nombre de curiosités culturelles : l’inévitable Maison Blanche siège de la Présidence, le Capitole, la Cour Suprême, le FBI ( Federal Bureau of Investigation), le mémorial dédiés aux soldats qui ont combattu au Vietnam… Et toutes ces visites sont, il est important de le préciser, totalement gratuites !

En tant que ville majeure du pays, Washington DC possède trois aéroports : le Reagan International Airport, le Dulles et le Baltimore Washington International Airport.

Lorsque vous atteindrez le centre-ville, vous trouverez bien évidemment un système de transports en commun très efficace et performant, que ce soit le métro, bus… Si vous louez une voiture pendant votre séjour, prenez garde. Il est très difficile, en semaine, de se garer dans la ville de Washington DC, sans oublier ses embouteillages inévitables aux heures de pointe.

Dans cette capitale américaine sans gratte-ciels, vous terminerez votre séjour par un très bon repas.

Vous devriez être ravis : côté restaurants, vous aurez un choix infini : des cuisines du monde entier sont représentées, la ville étant totalement pluriculturelle. De très bons restaurants gastronomiques du côté de Georgetown mais aussi dans le coin de Adams Morgan vous attendent. Bon appétit !


“Show Me” Saint Louis

Saint Louis fait partie de l’état du Missouri, dont la capitale est Jefferson City. Cet état a pour surnom the « show me state », pouvant se traduire par un « ouais, je demande à voir… »

La ville a été fondée par des français à la fin du 18eme siècle. La ville garde d’ailleurs les vestiges de son glorieux passé de Ruée vers l’Ouest. Tous les colons du vieux monde ont foulé le sol et beaucoup se sont installés au départ à Saint Louis.

Une très ancienne cathédrale trône dans la ville, dédiée au culte catholique. La ville est baignée par le fleuve Mississipi. Les fameux bateaux à aube y sont toujours en activité mais sont plutôt destinés à des croisières et des balades touristiques. Ces navires sont emblématiques de ces grands fleuves américains et sont toujours très appréciés des vacanciers.

Si vous avez envie d’écouter de la bonne musique en sirotant des cocktails, allez faire un tour au Soulard Market district, quartier qui regorge de bars, café-concerts et restaurants variés. Demander une budweiser ou plus communément appelée « bud », c’est LA bière américaine par excellence, une des plus consommées au monde. C’est à Saint Louis qu’elle fut créée par les brasseurs Anheuser-Busch, d’ascendance allemande.

Il faut visiter de préférence la ville à l’automne car, à cette époque de l’année, la nature se pare de mille couleurs, comme au Canada. C’est d’ailleurs dans le fameux parc Jefferson que vous pourrez, en octobre par exemple, profiter de ce magnifique spectacle. Vous vous réjouirez tout autant de cette explosion de couleurs au Forest Park ainsi qu’au jardin botanique de la ville.

Il existe un aéroport international à Saint Louis, au nord-est de la ville. Des navettes vous conduiront aisément dans la ville car il n’est qu’à une vingtaine de kilomètres du centre. Par la suite, pour vous déplacer, comme dans toutes grandes villes occidentales industrialisées, vous trouverez bus de ville, métros… mais profitez-en aussi pour louer une voiture et faire un bout de la fameuse route 66 !

Avant de quitter la ville, vous devez absolument monter sur l’arche ! La « gateway arch » ou « gateway to the West », en plein centre ville, est l’attraction phare de la ville : haute de 192 mètres, elle symbolise la conquête de l’Ouest. Ses deux créateurs sont Eero Saarinen et Hannskarl Bandel. Le monument, dont la construction a débuté en 1963, a été officiellement ouvert totalement en 1968.


San Fran!

La ville de San Francisco, qui longe la côte Pacifique, est une agglomération qui réunit plusieurs atouts. C’est, tout d’abord, une ville californienne. Et la Californie demeure depuis toujours, aux yeux de nombreuses personnes, un paradis sur terre.

La ville est au niveau architectural, très éloignée de Los Angeles. Ses rues et ses monuments sont plutôt d’influence européenne. On associe souvent San Francisco à la Silicon Valley. C’est en effet sur ses terres que se concentrent les plus grands groupes de haute technologie, services internet et logiciels informatiques.
La ville est également reconnue pour ses chantiers de constructions  aéronautiques et navales. Le secteur automobile y est également bien implanté.

Dans la baie de San Francisco, sur l’île d’Alcatraz, se trouve un centre pénitencier très célèbre.
Dans un autre style, allez jeter un œil au Golden Gate bridge, le fameux pont suspendu de la ville. Sa construction a commencé en 1933 pour se terminer en 1937. Sa couleur orange en fait visuellement un pont reconnaissable entre mille.

Vous pouvez vous  promener à pied dans les rues de San Francisco (son côté européen) et  alterner en empruntant son tramway (cable car), si typique de la ville.

Partez ensuite visiter les quartiers de South of Market (soma), Russian Hill, le Chinatown, l’Union Square ou le Financial District.  Puis montez tout en haut de la Coit Tower. Cette tour, datant de 1933, mesure 64 mètres. De style art déco, elle permet, depuis son sommet, d’apprécier la ville et la baie de San Francisco. Elle est ouverte, avec accès payant, de 10h à 18h.

Si vous avez emporté vos tennis de course dans vos bagages, allez faire un petit footing matinal dans le parc Presidio. Vous pourrez vous balader au bord de l’eau. L’accès se fait par Baker Street, sous le pont du Golden Gate. Sachez que, si vous vous y rendez en voiture, il existe un immense parking dans lequel vous pourrez facilement vous garer. Attention, celui-ci est payant. Ce parc, très étendu, se trouve pourtant au beau milieu de la ville. Si vous souhaitez tout y voir, sachez que vous aurez besoin de bonnes chaussures. Sinon, des petits véhicules gratuits propres au parc (système de navettes presidiGo) vous permettront d’en faire le tour car sa surface est réellement très importante (590 hectares). Dans le Presidio, vous pourrez faire de la marche, même y pique niquer et admirer la nature environnante (magnifiques conifères, forêts de cyprès et d’eucalyptus).
Le lieu est répertorié au patrimoine historique des USA. C’était jadis un camp d’entraînement militaire.

Aujourd’hui, il comprend un parcours de golf, le Letterman Digital Arts Center et même un cimetière. 30000 soldats et les membres de leur famille y sont enterrés.

Si vous souhaitez rejoindre la plage de Baker beach, partez pour l’ouest du parc. Le Presidio est le lieu idéal pour faire des randonnées. Si vous souhaitez faire du patin à roulettes ou du vélo, Crissy Fields sera parfaitement adapté à vos tentatives de record de course contre la montre !

Une autre option : le Golden Gate park. Il est immense. Beaucoup de locaux s’y promènent, font du sport ou une sieste. Au milieu de ce cadre naturel se trouve des jardins botaniques, un salon de thé et même des musées ! Celui des sciences astronomiques et géologiques ou le musée d’art asiatique, le plus important du monde (en dehors du continent asiatique).

Si l’aventure vous tente, faites votre demande de visa directement sur internet. En effet, depuis 2009, vous devez remplir un formulaire esta, qui équivaut à un visa si votre voyage aux Etats-Unis n’excède pas 90 jours. Dès sa validation par les autorités américaines, vous pourrez rejoindre la baie de San Francisco en toute quiétude.


Forest City

Cleveland ou « the Forest City » est une ville de la région du Midwest, dans l’état de l’Ohio. Elle fait également partie de la région des Grands Lacs puisqu’elle se trouve sur les rives méridionales du lac Erié.

La capitale de l’état est Columbus. La croissance de la ville de Cleveland se fera très lentement avec l’arrivée des premiers colons européens sur les terres amérindiennes. Le sol étant marécageux, il ne favorisera pas, au départ, l’arrivée de nouveaux colons. Ces derniers, en effet, n’imaginaient pas cultiver ou élever des animaux sur des terres aussi insalubres. C’est la construction du canal Ohio-Erié qui participera enfin à l’essor de la ville. Elle se développera remarquablement entre les deux guerres au XXème siècle puis déclinera à partir des années 60. C’est la ville des extrêmes : elle est passée de « meilleure ville du pays » par les compagnies début 1950 pour être finalement surnommée dans les années 80 « l’erreur sur le lac ». Cependant, loin de se décourager, la ville se reconstruit à chaque fois.

A votre arrivée sur Cleveland, balayez les idées reçues et célébrez les efforts de la ville dans tous les domaines : partez à la découverte du Cleveland Art Museum qui regroupe autant d’œuvres de l’Antiquité que de peintures contemporaines. Ne soyez pas étonnés si, au détour d’une salle, vous tombez nez à nez sur un Picasso ou un Monet !

Si vous y êtes sensibles, en vous promenant dans la ville de Cleveland, vous ressentirez sans peine cette volonté, ce soin accordé à l’architecture. Tout a été édifié pour magnifier la ville, la rendre la plus attrayante possible… et le résultat est bien là ! Levez les yeux et admirez l’Ohio Bell  Building ou le Guardian Bank Building, répertorié dans les monuments les plus emblématiques des Etats-Unis.

La ville, au niveau musical, est également bien considérée puisqu’elle abrite dans son enceinte le Rock and Roll Hall of Fame. C’est, comme son nom l’indique, un lieu dédié aux légendes du rock américain et à leur histoire. Des instruments d’illustres musiciens y sont exposés. Tout a été crée pour vous replonger aux sources de ce courant musical né ici il y moins d’un siècle.

Si vous préférez le jazz, n’hésitez pas à changer de quartier et rendez-vous dans le Web House district : de nombreux clubs vous y attendent et vous proposeront de découvrir la fine fleur des musiciens de jazz de la ville.

Terminez votre séjour sur une note sportive. Prenez vos billets et assistez à un match de basket des Cleveland Cavaliers. Les joueurs de l’équipe sont régulièrement sélectionnés pour le NBA All-Star Game et font la fierté de ses habitants.